Question:
Comment puis-je pratiquer fréquemment des ouvertures de plus de 1 ou 2 coups?
xaisoft
2012-12-18 21:13:36 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Pendant un certain temps, à chaque fois que j'avais la chance de jouer au Scotch , je le ferais tant que mon adversaire (étant noir) jouait les coups. S'ils ne suivaient pas l'ordre de déplacement, je continuerais simplement avec autre chose, mais j'ai remarqué que plus je joue une ouverture, mieux j'y arrive (c'est évident).

Une autre façon de voir cette question est, outre 1 ou 2 ouvertures de déplacement telles que anglais , Caro-Kann , Sicilian , Pirc , etc. qui ont évidemment été définis comme étant atteints après 1 ou 2 coups, comment puis-je forcer mon adversaire et ce n'est peut-être pas possible, c'est peut-être juste par hasard, de jouer des coups jusqu'au point où mon ouverture est définie?

Pour certaines ouvertures, j'ai trouvé que cela fonctionne plutôt bien comme le Ruy Lopez car il a un ordre de déplacement naturel 1. e4 e5 2. Nf3 Nc6 3. Fb5. , mais dans d'autres ouvertures, ce n'est pas si facile.

Un répondre:
#1
+9
Tony Ennis
2012-12-18 21:19:24 UTC
view on stackexchange narkive permalink

C'est là que vous devez comprendre l'ouverture, pas seulement jouer des lignes mémorisées. Si votre adversaire s'éloigne trop des lignes les plus populaires, il a probablement fait une erreur. C'est à vous de comprendre suffisamment l'ouverture pour le punir.

Vous ne pouvez donc pas le forcer à jouer la réplique, mais vous pouvez lui faire souhaiter qu'il le fasse.

En d'autres termes, vous faites référence aux «principes d'ouverture», n'est-ce pas?
Je suppose, mais pour une ouverture spécifique. Les principes d'ouverture peuvent être génériques - développer des pièces, bâtir tôt, ne pas déplacer la même pièce deux fois, etc. Dans ce cas, si un adversaire ne suit pas le script éprouvé, il y a probablement un moyen de gagner un avantage et cela peut varier en fonction de l'ouverture spécifique.
Et cela nous mène à la bataille éternelle avec les ouvertures ... il est tout simplement impossible de les apprendre toutes, mais la façon dont je le vois, comme le souligne @xaisoft, les principes d'ouverture vous donneront un jeu solide, c'est beaucoup plus important à mon humble avis.
@helio,, vous semblez dire que nous n'avons pas besoin de connaître les ouvertures tant que nous connaissons les principes généraux. Cela peut fonctionner au niveau «C» mais fonctionne de moins en moins à mesure que nous nous améliorons. Les directeurs généraux passent beaucoup de temps à apprendre des variantes spécifiques des ouvertures. Êtes-vous en train de dire que leur temps est perdu?
Pas du tout @TonyEnnis, en fait, je suis d'accord avec vous et oui, je sais que la plupart des GM analyseront en profondeur les ouvertures de quelque 40 coups de profondeur ou même plus, donc la façon dont votre réponse est élaborée s'applique parfaitement à quelqu'un dans les rangs supérieurs, mais pour tous les autres mortels sales (comme moi) qui n'ont pas une connaissance approfondie de l'ouverture, jouer du bon côté sur la base de solides principes d'ouverture et éviter (ou essayer d'éviter) les erreurs, vous donnera un middlegame jouable, qui pour un Un joueur de niveau "C" peut suffire pour faire tourner la table et gagner. Encore une fois, si le joueur en question est un MJ ...
... cette réponse ne s'applique pas à lui, pourquoi un MJ se poserait-il une question comme celle-ci? ...


Ce Q&R a été automatiquement traduit de la langue anglaise.Le contenu original est disponible sur stackexchange, que nous remercions pour la licence cc by-sa 3.0 sous laquelle il est distribué.
Loading...